Archives du blog

31e Salon Arnorisere 2014 – Nos Invités d’Honneur

Cette année nous avons eu le plaisir d’accueillir Alain Briant, peintre figuratif d’expression moderne et Jacques Delarche, sculpteur sur métaux. Un grand merci à ces artistes de talent qui nous ont comblé le temps d’un week-end.

Voir aussi :

https://arnorisere.wordpress.com/

Ce diaporama nécessite JavaScript.

2014/11/05/salon-arnorisere-2014/

Emotion Florale décore le salon Arnorisere 2014

Fidèle parmi nos partenaires, Emotion Florale a décoré notre salon cette année encore.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Salon Arnorisere 2014

AFFI_ARNORISERE_2014mail modif (2)

http://galerie.alain.briant.free.fr/parcoursa.htmlNé en 1946, de profession enseignant, je suis venu en peinture au milieu des années quatre-vingts. Peintre autodidacte, j’ai travaillé seul. Mais travailler seul est laborieux, long et donne à hésiter. Les progrès sont difficilement quantifiables et souvent mal évalués. Beaucoup de constance, de ténacité et de modestie sont requis; du travail aussi, beaucoup de travail, savoir tout remettre « à plat » et recommencer sans se décourager.

 J‘aime la peinture; les couleurs et leur assemblage me ravissent, mais pour moi, l’extrême plaisir réside dans le dessin. Le dessin revêt des côtés magiques dont le plus fantastique continue de me fasciner: faire surgir en trois dimensions la nature qui nous entoure sur un support

http://www.jacques-delarche.fr/portrait-dartiste/

Né en 1954, j’exerce le métier de graveur sur métaux pendant plus de vingt ans. Un besoin de liberté m’entraîne vers une autre voie. Je réalise tout d’abord de petits assemblages métalliques. De paires de pinces coupantes, j’imagine des courbes féminines, des manches de couverts se transforment en battement d’ailes de libellules. De mes premiers assemblages, je passe de plus en plus à des sculptures chargées en matière où l’objet qui m’a inspiré le mouvement se fait complètement oublié. De ferrailles broyées, ciselées, de cornières tordues, j’imagine des drapés de robes ou de manteaux.

Mon but : redonner noblesse et vie à cette matière fer, et surtout celui indispensable à ma vie : rêver, créer de la poésie en trois dimensions.